Macron invente la loi d’intention

Macron invente la loi d’intention

Le projet de loi Macron, dont le parcours ne fait que commencer, est un objet politique à nul autre pareil. On dit un jour qu'il est vide et le lendemain qu'il a été privé de sa substance, à force de reculs (...)

Lire la suite
Montebourg, en bloc et en détail

Montebourg, en bloc et en détail

Avant de s'envoler pour les États-Unis et, plus précisément, pour Princeton où il doit donner une série de cours à la fin février, Arnaud Montebourg s'est rappelé au bon souvenir (...)

Lire la suite
Chômage : le pari biaisé de Hollande

Chômage : le pari biaisé de Hollande

Qu'est qu'une baisse du chômage ? La question est simple et la réponse peut sembler évidente. Et pourtant... Est-ce quand le nombre des personnes à la recherche d'un emploi recule ou quand (...)

Lire la suite
Hollande, balle au pied

Hollande, balle au pied

Ce devait être un simple rendez-vous. Ça sera donc une séquence de com' en bonne et due forme. François Hollande n'avait pas grand chose en magasin pour (...)

Lire la suite
Ce sondage Ifop que Marianne n’a pas su lire

Ce sondage Ifop que Marianne n’a pas su lire

Marianne publie, cette semaine, un sondage Ifop qui a déjà fait couler beaucoup d'encre en raison du score de premier tour - entre 29 et 31% - qu'il accorde à Marine Le Pen, en cas d'élection présidentielle. (...)

Lire la suite
Ce que cache la partielle du Doubs

Ce que cache la partielle du Doubs

Les élections partielles sont soit ignorées, soit sur-interprétées. Celle qui va avoir lieu, les dimanches 1er et 8 février, dans la 4e circonscription du Doubs, relève, à l'évidence, de la seconde (...)

Lire la suite
Mélenchon face à son miroir grec

Mélenchon face à son miroir grec

La gauche de la gauche, en France, salue la victoire de Syriza à grands coups de superlatifs. Aujourd'hui Athènes, demain Madrid ou Paris … C'est l'habituelle théorie des dominos. (...)

Lire la suite
Sarkozy aux pieds d’argile

Sarkozy aux pieds d’argile

Lors des attentats de début janvier, François Hollande a su trouver les gestes qu'il fallait : sang froid et compassion. Il a sauvé sa réputation. Il entre dans sa nouvelle popularité une part de soulagement chez ceux qui, notamment à gauche, redoutaient (...)

Lire la suite